Aller au contenu principal

Nouveau Cirque Européen – Soirée d’ouverture des Balades Culturelles, vendredi 16 septembre 2011, Salle du Jeu du Mail, 20 h 45

2011-09-04

Proposée par le Service Culturel de Pamiers en partenariat avec l’AFTHA et « Circ que o ! »

Un projet transfrontalier avec le soutien de l’Union Européenne

Dans les années 80, les arts de la rue s’épanouissent à grande vitesse. Au même moment la danse contemporaine prend un nouveau pli, en faisant entrer dans ses créations des sujets populaires, du quotidien ou même la mode, en donnant une place importante à la lumière, à l’image et la musique.

Mais dans le spectacle vivant c’est peut être le cirque qui vit sa plus grande révolution.

Son art ne se transmet plus uniquement de père en fils, dans une lignée familiale et le giron de la tradition. Des écoles de Cirque se forment, comme le « Lido » de Toulouse, crée en 1988 et qui devient très vite une référence. La création personnelle, l’individualité d’un numéro prennent tout leur poids dans la conception du spectacle. On n’a plus de scrupules à quitter le purement spectaculaire, on vise le raffinement et l’originalité.

Comme dans toutes les expressions artistiques, les mutations d’une société s’y reflètent.

Dans un monde ou apparaît la fragilité de la nature face à l’action sans freins des humains, on aime du coup un peu moins voir un animal sauvage se faire dominer par son dresseur, d’autant plus que cet animal est tenu hors de ses conditions naturelles de vie. Se repositionne aussi la place des femmes. Hier encore souvent reléguées à la fonction d’assistante dans son justaucorps luisant ou à la cible d’un lanceur de couteaux, elles sont maintenant auteurs de leur propre numéro individuel, deviennent porteuse dans un duo acrobatique (comme dans Tandem » de ce soir) ou occupent le territoire jusqu’ici masculin du clown (comme le personnage de « Zita », qui a fait beaucoup rire le public appaméen l’année dernière).

CIRC QUE O ! / Pyrénées de cirque est un projet européen mis en place par la Grainerie, fabrique des arts du cirque à Balma (31) et ses sept partenaires, dans le cadre du Programme Européen de coopération transfrontalière. Il a pour but de soutenir et d’accompagner des jeunes circassiens émergents. La sélection de ce soir, toujours en partenariat avec le Service Culturel de la Mairie,  a été faite par l’AFTHA, au printemps dernier en Espagne, lorsqu’une panoplie d’artistes, venant des trois pays de Catalogne, de la Gerone et de la France ont présenté leur travail.

Il y aura

l’Irlandaise Nadine O’Garra avec sa performance d’escalade couplé avec vidéo « L’amour au temps d’IKEA »

Le duo français-espagnol d’acrobates  « Fet a mà »

Le jongleur espagnol « Saltoka »

Le duo français de deux filles sur vélo « Tandem »

L’Argentin Fernando Pose avec sa technique des balles rebondissantes

Le Français « Boris » dans un numéro clownesque d’équilibriste

Chaque performance porte l’empreinte très personnelle de l’artiste. Nous sommes loin d’un tape-à-l’œil et proche d’une grande créativité.  Souvent tendre, parfois lestée d’ironie et d’un brin d’humour, gracieuse et puissante à la fois, cette créativité s’appuie d’abord sur des thèmes anciens du cirque : l’équilibre des forces, la vitesse, la maîtrise de nombreux objets à la fois, la réduction dans l’espace ou l’action ratée. La maîtrise des techniques appropriées, le dur travail au corps restent indispensables. Ensuite, les artistes n’hésitent pas à faire entrer dans leurs numéros des éléments venant d’autres rives artistiques, comme le cinéma (on pense parfois à Buster Keaton lorsque « Boris » se débat avec ses planches), le théâtre (Nadine O’Garra dit un texte lors de « L’amour au temps d’IKEA ») ou la danse (comme dans l’expressif corps-à-corps du duo « Fet a mà »). Dans le Nouveau Cirque l’image, la musique (on dirait mieux : la sonorité), la performance, la danse, le théâtre et l‘humour fusionnent – et la magie se met en route …

La programmation du nouveau cirque fait sens pour une ouverture de saison culturelle, qui se veut multiple et ouverte. Jeunes et moins jeunes y trouveront leur plaisir ! Pour ce qui est les évènements à venir – en théâtre, danse, musique classique et actuelle, lectures, expositions … – il y aura un invité particulier pour la présenter : surprise !!

L’entrée pour cette soirée est gratuite, il est donc conseillé de se procurer dès maintenant son billet auprès du Service Culturel de la Mairie, 7 Place du Mercadal (dans l’Ecole de Musique) tel 05 61 60 93 60

Excellente soirée à tous !!

Publicités
One Comment leave one →
  1. Anonyme permalink
    2011-09-17 18:46

    J’ai passé une très bonne soirée malgré une chaleur épouvantable (a quand la climatisation dans la salle ?).
    J’ai été le plus touché par Boris et ses talents d’humoriste et le plus impressionné par ces deux filles aux capacités incroyables sur un vélo.
    Cette rentrée culturelle s’annonce éclectique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :