Aller au contenu principal

Suite(s) au Festival édition 2011 ….

2011-10-24

La Crise … quelle crise ?!?
Depuis des semaines, on entend partout des mots tels que « crise », « endettement », ou « récession » ….
Nous, nous pouvons vous parler d’audace, de croissance et de plaisir !
En effet, les automnales de l’AFTHA ont connu une augmentation de fréquentation du public de 9% par soirée en moyenne.
A notre surprise, la soirée la plus visitée fût celle présentant une pièce qui à son époque à transformé le théâtre actuel et reste bien déroutante encore aujourd’hui: « Comédie » de Samuel Beckett !!
Mais nous n’allons pas vous parler comme une banque, tout en chiffres.
Ce qu’on ne peut pas mesurer, c’est ce qui se passe lors d’une soirée de Théâtre, entité vivante qui à chaque fois est nouvelle et autre.
Mystérieuse alchimie entre un auteur, des comédiens, de nombreuses personnes dans l’ombre, qui s’occupent de la mise en scène, des lumières, des costumes, de la scénographie – et finalement, le public.

Public qui a fait preuve de curiosité et d’ ouverture – 5 soirées fortes, très différents les unes des autres. Tant de souvenirs qu’on ne peut qu’effleurer:
Les fascinantes cruches, dans « Comédie », ne laissant place qu’à la tête  des comédiens, réduites et intensifiées à la fois; le Théâtre de l’Esquisse qui a reçu un ‘standing ovation’ pour sa capacité à mettre « la banane » sur chacun des visages; la jeune troupe de l’Atelier Volant qui, portée par une salle attentive et réactive, a décuplé son jeu et sa présence; ce silence à faire entendre une aiguille tombant sur le sol, quand Sylvie Maury faisait vibrer les mots de Marguerite Duras dans « La douleur »; les étonnantes transformations de « Manueline » entre rire et désastre.
Le choix des pièces ne suscitait pas toujours l’unanimité: mais en terme de culture, le consensuel serait signe de sa pauvreté !

A ne pas oublier les musiciens: le doux Jazz de Jean-Paul Raffit et Frédérik Lacourt, l’insolence de MILI, et Dine & Deon qui ont clôturé en beauté le Festival, en faisant swinguer la salle. Mention toute particulière à la chanteuse Geral-Dine, pleine d’esprit et de chaleur, auteur de la plupart de ses chansons.

Alors, nous avons envie de dire « Merci »
D’abord à nos partenaires publics qui, par leur soutien, accordent à la culture la place – primordiale à nos yeux – qu’elle permet dans le lien d’une cité

Au divers médias – radios, journaux sur papier et sur le net – qui nous ont bien diffusé et consideré

A tous les bénévoles qui ont mis la main à la pâte (et il y en avait !)

Et bien sûr à vous, cher public, qui faites vivre ces soirées. Vous étiez nombreux et, en dehors de nos fidèles et ami(e)s, nous avons découvert beaucoup de nouvelles têtes – merci donc.

Si vous avez envie de nous faire un retour sur votre vécu – intrigué(e), mécontent(e) ou ravi(e) – n’hésitez pas, nous sommes preneurs !
Et voici une toute petite collection d’images (cliquez sur la photo pour l’agrandir), choisies en « arrière scène » et un peu par hasard – la Salle du Jeu du Mail avec son entrée transformé, l’espace bar avec son mur d’affichage des différentes spectacles à voir, quelques filles de l’AFTHA en rouge et noir, le public arrivé, le bord de scène avec la troupe du TNT, le grand cuisinier et directeur artistique à l’œuvre, l’accueil des comédien(ne)s du TNT dans la journée, avec la table déjà dressée ….

2 commentaires leave one →
  1. 2011-11-01 09:45

    Au chapitre des réussites de la saison, je mettrai aussi la soirée Cirque O, qui a apporté beaucoup avec quelques-uns des numéros donnés ce soir-là.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :